• Logos VC cons.  lif.

    Certaines personnes choisissent des coachs, des guides, des conseillés pour atteindre les objectifs qu’elles se sont donnés.Pleine de bonnes résolutions et prêtent à en découdre avec leurs mauvaises habitudes ou leurs schémas érronés, la tête remplie de questions, elles les verbalisent :

    "Je voudrais faire ceci, quel conseils me donnez-vous ?" ; " Je voudrais parvenir à cela, que faire ?"etc.

    Après les avoir écoutés le thérapeute ou le guide leur prodigue quelques conseils ayant souvent pour réponse un hochement de tête approbateur accompagné de :"d’accord" ou "j'ai compris!".

    Le temps passe, le consulté oublie son consultant, les habitudes reprenant le dessus, l'individu plein d'anciennes bonnes résolutions ressent un sentiment d'echec après avoir appliqué superficiellement ou par intermittence les techniques de son coach.

     

    Sa surdité sélective aux conseils dispensée par son thérapeute, lui permettra de trouver des excuses pour se disculper en les formulant de la façon suivante :" j’ai essayé, mais" "" j’ai fait, mais cela n’a pas marché"ou encore "pourtant j’étais motivé"

     

    Oui les oreilles sont les premiers récepteurs efficaces pour entendre et comprendre certains avis ou conseils. Malheureusement les "sourds" continuent d’échouer, croyant à la fatalité.

    La volonté, doit être suivi de la volonté d'entendre.

    Bon courage

    Les coachs


    votre commentaire
  • Le corps etrub9 l'esprit sont imbriqués.

    Lorsque l'esprit va bien , il influe sur le corps et le corps va bien

    Lorsque le corps va mal, cela influe sur l'esprit qui va mal.

    Chacune de vos pensées,bonnes ou mauvaises, ont le pouvoir d'atteindre la moindre de vos cellules aux endroits les plus profonds de votre corps grâce aux neurotransmetteurs. Ces derniers sont des surbtances chimiques qui fournissent des signaux à votre système nerveux.


    votre commentaire
  • Souvent la phrase : "prendre ses responsabilités", à une connotation professionnelle. Pourtant on peut se rendre compte que dans la vie de tous les jours, beaucoup de personnes fuient les effets d’actes, avis ou décisions prises.

    Souvent les autres, les gens (nom que nous donnons volontiers aux fautifs) responsables d’une situation négative dans laquelle nous  trouvons, ne sont autres que nous même ou une série de procès que nous avons établis.

    Peu de personnes disent : "  Je le reconnais c’est de ma faute " ou "  Je me suis trompé "," Mon jugement était attife, excusez moi " ou "  mon attitude n’était pas la bonne, comment puis-je réparer ? "

    Des non-dits peuvent accentuer les phénomènes et créer de véritables crises.

    Avez-vous remarqué comme on respecte et on à du plaisir à être en contact avec un individu assumant ses choix, prenant ses responsabilités ?

    Serait-on dans un monde ou le rejet de ses fautes serait un sport international ?

    Etre adulte c'est prendre ses responsabilité.

    Combien sont adultes ?

    backgrounds_26373

    votre commentaire
  • Comment savoir si nous avons confiance en nous ?

    Imaginez-vous un tableau de bord avec des lignes de voyants allant du rouge au vert en passant par le orange.

    La première ligne serait.

    •          Savoir ce que l’on veut et où on va.

    La deuxième ligne.

    •          Degré de motivation dans ce que nous faisons.

    La troisième ligne.

    •          Votre niveau de concentration dans ce que vous faites.

    La quatrième ligne.

    •          Votre niveau de détermination.

    La cinquième ligne.

    •          Le niveau de vos capacités sans être perfectionniste.

    La sixième ligne.

    •          Votre niveau d’adaptation au changement.

    La septième ligne.

    •          Être prêt à apprendre et découvrir.

    La huitième ligne.

    •          Votre niveau de cohérence dans toutes les parties de votre vie pour atteindre votre but.

     

    Vous avez votre tableau de bord maintenant c’est à vous de jouer.


    votre commentaire
  • Life-coaching et gratuité

    Nous voulions faire une petite mise au point avec certaines personnes ayant bénéficié d’une prise en charge totale ou partielle de leur séance de life-coaching.

    En effet ces dernières pensaient pouvoir se permettre d’annuler leurs séances au dernier moment, ou, et ne pas répondre aux messages de suivi (email, sms) permettant au coach de connaître l’évolution de leur « protégé ».

    N’oubliez pas, des mains se tendent sur votre route, des cadeaux vous sont faits, mais si vous ne tendez pas les bras pour recevoir, ne vous étonnez pas d’être seul ou de stagner.

    Que votre chemin de vie soit bordé de bonheur, avec ou sans nous.

    Les coachs


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique